...et sur son site web personnel du 31 mai précisant que le Vietnam avait "envahi", "occupé" le Cambodge, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang a déclaré: "Le Vietnam a regretté qu'il y ait eu des déclarations reflétant sans optimiste la vérité historique, causant de mauvais impacts sur l'opinion publique. Le ministère des Affaires étrangères du Vietnam a eu des échanges sur cette question avec le ministère des Affaires étrangères de Singapour".

Les contributions et les sacrifices du Vietnam, de concert avec le peuple cambodgien, pour mettre fin au régime génocidaire, sont largement reconnus. Le 16 novembre 2018, les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) ont donné une décision sur le crime génocidaire contre l'humanité commise par les Khmers rouges. La décision a reflété, de manière objective, la vérité historique; appliqué la justice, apporté la justice aux victimes. La décision a été saluée par l’ONU et la communauté internationale.

Les réalisations de l’ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) sont dues aux efforts de tous ses membres durant le processus de naissance et de développement du bloc. Chaque membre comprend profondément l’importance de renforcer sans cesse la solidarité, sur la base du respect mutuel et des principes communes de l’ASEAN.

En tant que membre actif et responsable de l'ASEAN, le Vietnam a poursuivi et poursuivra, avec les autres membres du bloc, ses efforts pour édifier la Communauté de l'ASEAN puissante, unie, solidaire et jouant un rôle central dans la région, a-t-elle déclaré.

Agence vietnamienne d'Information - 4 juin 2019


Le Cambodge fustige les propos de Lee Hsien Loong au Dialogue Shangri-La

Les esprits s’échauffent au Cambodge après les commentaires émis par le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong lors du Dialogue Shangri-La et dans un post publié le 31 mai sur sa page Facebook sur "l’invasion" et "l’occupation" vietnamiennes du Cambodge.

Le ministre cambodgien de la Défense, Tea Banh, a fait savoir le 3 juin à la presse à l’aéroport international de Phnom Penh qu’il a prié à son homologue singapourien Ng Eng Hen d’informer à monsieur Lee Hsien Loong pour qu’il corrige ses remarques, les qualifiant d’erronnées et contraires à l’histoire. "Ce n’est pas la vérité et nous voulons qu’il fasse la correction. Nous ne pouvons pas accepter ce qu’il a dit. Nous avons affirmé clairement que les soldats volontaires vietnamiens avaient libéré notre peuple. Nous considérons toujours les soldats volontaires vietnamiens comme les sauveurs de notre peuple et cela prend tout son sens pour nous", a-t-il déclaré.

Hun Many, député de la province de Kampong Speu, s’est dit surpris par des propos du chef du gouvernement singapourien. Le cinquième fils du Premier ministre cambodgien Hun Sen a souligné que personne ne devait oublier les crimes et la cruauté commis par les Khmers rouges.

Effets négatifs sur l’opinion publique

Dans la capitale vietnamienne Hanoï, le ministère des Affaires étrangères a indiqué le 4 juin à la presse avoir discuté de cette question avec le ministère singapourien des Affaires étrangères. Le Vietnam regrette que certains contenus dans les remarques du Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong au 18e Dialogue Shangri-La et sur sa page Facebook n’ont pas reflété de manière objective la vérité historique, ce qui a causé des effets négatifs sur l’opinion publique, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang. Les contributions et les sacrifices du Vietnam dans les efforts conjoints déployés avec le peuple cambodgien pour mettre fin au régime génocidaire des Khmers rouges représentent une vérité largement reconnue, a-t-elle souligné.

Le 16 novembre 2018, les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) ont rendu un verdict sur le crime contre l’humanité commis par les Khmers rouges.

Cette décision a reflété objectivement la vérité historique, imposant la justice et réparant équitablement le préjudice causé aux victimes, ce qui a été bien accueilli par les Nations unies et la communauté internationale, a ajouté la diplomate. Les récentes réalisations de l’ASEAN résultent des efforts conjugués de toutes les nations membres tout au long de son histoire, a-t-elle fait remarquer, ajoutant que chaque membre était profondément conscient de l’importance de renforcer la solidarité intra-bloc sur la base du respect mutuel et des principes communs de l’ASEAN. En tant que membre actif et responsable de l’ASEAN, le Vietnam a œuvré et continuera à œuvrer avec d’autres membres pour construire une Communauté de l’ASEAN forte, unie et solidaire jouant un rôle central dans la région, a-t-elle encore indiqué.

Agence vietnamienne d'Information - 5 juin 2019