Grâce à des parrainages et différents projets en matière d’éducation, de santé, d’accès à l’eau, de nutrition ou de développement économique et agricole, l'association contribue à soutenir près de 150 000 enfants et familles en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

A l’occasion de la Coupe du monde 2019 de rugby, Yannick Nyanga, Lenaïg Corson et Romain Magellan s’engagent pour Un Enfant par la Main et le programme humanitaire « ChildFund Pass It back » en Asie.

C'est au Vietnam, dans le district de Hoa Binh, que l'association va aider à la constitution d’équipes de joueurs qui n’avaient jamais eu l’occasion de participer à un sport collectif. « L’objectif de l’association Un Enfant par la Main est de collecter 33 347€, confie Carola Berfini (responsable des ressources d’Un Enfant par la Main), afin de permettre à 36 jeunes Vietnamiens et 2 coachs de suivre 2 saisons pendant 1 an au sein du programme. »

Grâce à vos dons, les 36 jeunes formés en 3 équipes de 12 joueurs suivront deux saisons pendant 1 an et participeront à 4 compétitions.

Les activités du programme

Ce programme axe sa formation autour de 4 domaines d’apprentissage :

L’égalité des genres : plus de la moitié des enfants inscrits dans le programme sont des filles. Par leur forte participation et leur implication, elles démontrent que les filles ont les mêmes capacités que les garçons et qu’elles ont un rôle à jouer au sein de leur communauté.

La planification de projet d’avenir : les enfants sont sensibilisés à l’importance de l’éducation. En outre, les enfants reçoivent des cours sur l’épargne pour apprendre à gérer leur argent de poche, même si les montants sont très faibles, et à faire des économies.

Les soins de santé : dans ces séances, les enfants découvrent leur corps et suivent un atelier d’éducation à la sexualité. Pour les enfants suivant une formation d’entraîneur, ils apprennent aussi à soigner les premières blessures.

Le sentiment de sécurité : les enfants apprennent à gérer et exprimer leurs émotions mais aussi à reconnaître les situations qui peuvent être dangereuses et à les dénoncer. Ils sont également sensibilisés aux dangers de la drogue et de l’alcool.

Par Clément Suman - Le Rugbyminister - 3 juillet 2019