Le commandant en chef Min Aung Hlaing ainsi que Soe Win, Than Oo, Aung Aung et leur famille proche, sont interdits d'entrée aux Etats-Unis, précise le communiqué, selon lequel «le gouvernement américain est le premier à agir publiquement à l'encontre des plus hauts responsables de l'armée birmane».

Le Figaro avec Agence France Presse - 17 juillet 2019