Le stade olympique de Phnom Penh accueillera du 19 au 23 novembre les championnats du monde de pétanque féminin et junior. Il s’agit de la première compétition mondiale hébergée par le Cambodge. 40 pays participeront à la compétition féminine, tandis que 35 sont attendus pour le championnat junior.

Claude Azéma, président de la fédération internationale de pétanque, a présenté mercredi 24 juillet le championnat aux médias cambodgiens. La compétition aura lieu dans l’enceinte du stade olympique, qui dispose actuellement de 16 terrains de pétanque couverts. « Le gouvernement a annoncé qu’il allait couvrir 8 terrains de plus, précise Claude Azéma. A terme, nous disposerons de 24 terrains couverts, ce qui est tout à fait suffisant pour organiser le championnat. » Le kouprey, espèce de boeuf sauvage aujourd’hui éteinte et emblème nationale du Cambodge, a été choisi pour devenir la mascotte du championnat.

Pour héberger ces championnats, le Cambodge était notamment en compétition avec les candidatures de la Tunisie, de la France et de Taiwan. Après étude du dossier, plusieurs visites de la fédération internationale de pétanque, et une vérification des infrastructures et capacités hôtelières, c’est la candidature cambodgienne qui a été retenue. « La priorité est donnée aux pays qui n’ont jamais hébergé le championnat », confie Claude Azéma.

Les joueuses et joueurs de pétanque cambodgiens figurent régulièrement sur les podiums des compétitions internationales. En 2004, lors de la première participation d’une sélection masculine au championnat international, les Cambodgiens remportent la médaille de bronze. Durant les trophées l'Équipe de pétanque en 2018, le Cambodge se classe au premier rang du classement général. les Cambodgiennes Ké Leng, Ouk Sreymom et Un Srey Ya ont remporté trois médailles d’or - individuel dame, doublette et triplette féminines - tandis que Sok Chanmean, Nhem Bora et Ya Chandarith ont décroché deux médailles d’argent pour les hommes. Autant de succès qui ont mené le gouvernement cambodgien à s’intéresser à ce sport d’après Cécile Malterre, ambassadrice de paix au Cambodge, qui a mis en relation dès 2016 la fédération internationale de pétanque et le gouvernement cambodgien sur ce projet.

La pétanque est un sport populaire au Cambodge, et plus généralement en Asie du Sud-Est continentale. Créée en 1907, elle est importée en Indochine dans la cadre de la présence coloniale française. « On joue aux boules dans toutes les provinces, indique Bou Choumserey, sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports. Au Cambodge, c’est un sport qui est joué tout aussi bien par les jeunes que par les anciens ».

Par Pierre Motin - Lepetitjournal.com - 29 juillet 2019