Faire des recherches sur Internet, rester en contact avec sa famille, commander un taxi, trouver les bonnes adresses… Au Vietnam. Vous êtes au bon endroit ! Dans un pays qui n’est pas le nôtre il peut être difficile de s’y retrouver, mais rassurez-vous, c’est beaucoup plus simple ici qu’en France. Sa façon de fonctionner nous ramène quelques années en arrière mais soyez-en sûr, ses infrastructures, elles, sont en avance sur nous ! Il est difficile de trouver des zones blanches comme il est encore courant d’en trouver chez nous (croyez-en notre expérience d’anciens Seine-et-marnais…). Venons-en au fait, ici au Vietnam, on fonctionne avec des cartes SIM prépayées et rechargeables, avec lesquelles on peut souscrire à différentes offres. Quels forfaits, quels coûts ?

Selon l’enquête Worldwide mobile data pricing du site britannique Cable, le Vietnam possède un des coûts les plus faibles au monde en ce qui concerne la data, classé 20e pour un coût moyen de 1,36 $ le GB, le plus bas s’élevant à 0,06 $. À titre de comparaison, la France se classe 64e avec un coût moyen de 2,99 $ le GB, le coût le plus bas mesuré à 0,17 $. Il est évident que vous n’allez pas vous ruiner en prenant un forfait au Vietnam, dont les trois grands opérateurs locaux sont Viettel, Vinaphone et Mobifone.

Pour se procurer la carte SIM, rien de plus simple : en ville dans des petits shops que vous reconnaîtrez facilement grâce à leurs pancartes 4G, dans les supérettes (Circle K, 7 Eleven etc.). Il existe aussi des franchises comme la plus connue Thegioididong, facilement reconnaissable par sa devanture jaune et noire, que vous croiserez plus d’une fois lors de votre séjour.

Si vous êtes de passage pour les vacances, il est possible de prendre une carte SIM spéciale mais vous devrez justifier de votre situation avec votre passeport. Ces forfaits sont principalement proposés à l’aéroport ou dans les boutiques officielles des opérateurs.

Les avantages ? Le forfait couvrira votre séjour 7, 15 ou 30 jours et vous bénéficierez d’un nombre d’appels locaux et internationaux qui varient selon les opérateurs. Dans la plupart des cas, vous bénéficierez aussi d’une quantité de Data à la journée qui est de l’ordre de 2GB par jour avec un débit réduit, au-delà de cette limite.

Les inconvénients ? Le prix sensiblement plus cher, pas de SMS inclus selon les opérateurs, carte SIM obsolète après expiration.

Ce que lepetitjournal.com HCMV vous conseille : Opter simplement pour une carte SIM de l’opérateur de votre choix, avec forfait Data, correspondant à vos besoins (prix d’un appel local d’environ 1000 VND/minute ; SMS 300 VND), aussi bien adapté pour vacancier que pour expatrié.

Chaque opérateur dispose de forfaits différents mais qui restent assez proches les uns des autres. Nous présenterons les offres de Data les plus courantes.

Exemple : Si vous rechargez votre solde avec un montant de 150 000 VND, vous pourrez souscrire à un forfait Data de 70 000 VND (best-seller pour les Vietnamiens) et donc bénéficier d’un solde restant de 80 000 VND avec lequel vous pourrez passer appels et SMS.

La procédure pour téléphoner au Vietnam

Acheter une carte SIM auprès de votre revendeur. Acheter une recharge format carte à gratter (auprès du même revendeur où vous aurez acheté votre carte SIM) ou une recharge format ticket de caisse (Circle K, 7 Eleven etc.) Rentrer le code inscrit sur la recharge, dans votre téléphone en composant le : « *100*VotreCode# » et appeler. Il ne vous reste plus qu’a envoyer un SMS avec le code correspondant à votre besoin en Data (exemple pour Viettel pour 3GB : envoyer MIMAX70 au 191).

Ci-dessous les numéros et codes pour forfait 4G correspondants à votre opérateur :

op tél vn

Pour contrôler votre solde, composer le « *101# » et appeler. Souciez-vous simplement du premier chiffre, les autres étant liés à des offres promotionnelles.

Par Vincent P - Lepetitjournal.com - 1er Août 2019