Organisé par l’Association thaïlandaise d’aviron et de canoë-kayak et la Fédération internationale de Bateau-dragon (International Dragon Boat Federation - IDBF), ce championnat se déroulera pour la première fois en Thaïlande et verra s’affronter plus de 4.000 athlètes originaires de 30 nations.

“Il s’agit d’une excellente occasion pour les athlètes thaïlandais d’aviron d’accroître leur expérience, de représenter le pays et d’élever leur niveau. Cet événement international positionne la Thaïlande en tant que plaque tournante du tourisme sportif et devrait générer d’importants revenus pour le tourisme à Pattaya et pour les communautés locales situées aux alentours du réservoir de Map Prachan” explique l’amiral Chaiyarong Chareonrak, président de l’Association thaïlandaise d’aviron et de canoë-kayak.

La particularité de ce sport nautique, à mi-chemin entre l’aviron et le canoë, c’est que contrairement à l’aviron où on utilise des rames, là ce sont des pagaies. Il s'agit donc d'un sport collectif, avec des équipages de 10 rameurs ou 20 en double rangée. Et qui nécessite une synchronicité puisque les pagayeurs doivent ramer au rythme que marque le tambour situé sur la proue du bateau.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Bateau-dragon est né il y a 2000 ans en Chine. Les bateaux standards mesurent 12 mètres de long et sont décorés d’une tête et d’une queue de dragon. Les courses se disputent sur 200, 500 ou 2.000 mètres avec des compétitions masculines, féminines et mixtes. Il faudra pourtant atteindre les années 1980 et la création en 1991 de la Fédération internationale de Bateau-dragon (International Dragon Boat Federation - IDBF)pour que ce sport se popularise.

Les précédents championnats du monde se sont déroulés en 2017 à Kunming en Chine où la Thaïlande avait remporté 4 médailles d’or, 7 d’argent et 4 de bronze. La France, absente en 2017, sera présente à Pattaya après avoir décroché le titre de vice-champion d’Europe à Moscou le 21 juillet 2019.

Les effets de la sécheresse

Alors que les organisateurs ont aménagé le réservoir de Bang Phai à Pattaya avec des infrastructures pour permettre aux athlètes de s’entraîner, les compétitions se tiendront finalement au réservoir de Map Prachan, à une trentaine de kilomètres de là, en raison d’un trop faible niveau d’eau à Bang Phai qui atteignait à peine 1,4 mètre de profondeur fin juillet.

Par Catherine Vanesse - Lepetitjournal.com - 15 août 2019