Viettel devrait utiliser les puces 5G de Qualcomm et d'une autre société américaine, a déclaré M. Dung dans un entretien avec Bloomberg, ajoutant que l’opérateur développerait également ses propres équipements.

Il a souligné que la décision de Viettel de ne pas utiliser Huawei pour ses réseaux 5G était une décision technologique non liée à des considérations géopolitiques.

"Nous avons décidé de ne pas utiliser Huawei, pas à cause de son interdiction par les États-Unis, mais parce que de nombreux autres pays ont trouvé des preuves montrant que l’utilisation de Huawei n’était pas sûre pour la sécurité du réseau national. Nous devons donc être plus prudents", a expliqué le PDG de Viettel qui compte environ 60 millions de clients dans le pays de 96 millions d'habitants.

Au Vietnam, d’autres grands opérateurs se sont également détournés de Huawei. MobiFone, deuxième opérateur du pays, utilise du matériel Samsung Electronics alors que Vinaphone a conclu un partenariat avec Nokia pour déployer son réseau 5G, selon les médias locaux.

L'expansion mondiale de Huawei a été confrontée à des obstacles, les pays bloquant ou reconsidérant la participation du plus grand fournisseur d'équipement de télécommunications au monde à des projets de réseaux locaux 5G.

Huawei est le plus grand fournisseur d’équipements de réseau 2G et 3G au Vietnam, bien que la société ait perdu son avance lorsque la 4G a été déployée dans le pays d’Asie du Sud-Est.

Les opérateurs locaux prévoient de lancer des réseaux 5G ultra-rapides d'ici 2021, conformément à la volonté du gouvernement de faire du Vietnam une plaque tournante pour les industries reposant sur une transmission de données plus rapide, telle que l'intelligence artificielle et l'internet des objets.

Nguyen Manh Hung, qui dirigeait Viettel avant d'être nommé ministre de l'Information et de la Communication, a déclaré en novembre dernier que le Vietnam serait l'un des premiers pays à lancer la technologie 5G.

Il a ajouté que bien que tous les périphériques réseau 2G et 3G soient importés, le Vietnam sera en mesure de produire localement les périphériques réseau 5G d'ici 2020.

Maroc diplomatique avec Maghreb Arabe Presse - 27 août, 2019