La peine d’emprisonnement infligée à Em, né en 1971 et domicilé dans la commune de My Thanh, dans le district de Giông Trôm, à Bên Tre, a été assortie d’une peine complémentaire de 5 ans de résidence surveillée à sa sortie de prison.

Selon l’accusation, depuis la mi-2017, Em a utilisé de nombreux comptes Facebook, y compris "Vê Quôc Doàn", "Tân Lê", "Tân Nguyên" et "Lê Thành Bac" pour publier et partager articles et diffuser en direct sur Internet de vidéos dont le contenu défigure les politiques du Parti et la loi de l’État. Il a également incité et appelé de nombreuses personnes à participer aux manifestations portant atteinte à la sûreté nationale et à l’ordre public lors du deuxième Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée, les 27 et 28 février 2019 à Hanoi.

Lors de son procès, Em a reconnu sa culpabilité et a exprimé ses regrets pour ses actes répréhensibles.

Agence Vietnamienne d'Information - 18 septembre 2019