En télécommunications, la 5G est la 5e génération de réseau mobile. Elle succède à la 4e, appelée 4G.

À rappeler que la première génération, en 1986, permettait de passer des appels, la 2G d'envoyer des SMS ou des MMS (au début des années 1990), la 3G de surfer sur le web via son téléphone (2004) et la 4G (2011) de développer l'Internet mobile plus largement avec une plus grande rapidité.

Déjà surnommée la "fibre sans fil", la 5G promet des débits de 10 à 100 fois supérieurs à la 4G, avec en prime un temps de latence (vitesse de réponse du réseau) de l’ordre du millième de seconde. On pourra ainsi télécharger un film en très haute résolution en une poignée de secondes. Et à terme, éprouver de nouvelles "expériences" très immersives en réalité augmentée ou virtuelle, notamment dans les domaines du jeu et des retransmissions sportives.

"La diffusion officielle de la 5G à Hô Chi Minh-Ville est une étape importante pour Viettel dans sa stratégie visant à faire du Vietnam l'un des premiers pays du monde à commercialiser des services 5G", a déclaré Tào Duc Thang, directeur général adjoint de Viettel.

L’apport le plus décisif de la 5G concernera surtout l’Internet des objets avec une nouvelle architecture "en tranches", capable d’en gérer des millions à la fois. Ce qui devrait permettre l’apparition de tout un éventail de nouveaux services.

La 5G sera ainsi demain l’indispensable carburant permettant de connecter les voitures autonomes, de rendre les villes réellement intelligentes, de banaliser la télémédecine et les opérations chirurgicales à distance. Bref de numériser l’économie dans sa globalité.

Par Minh Thu - Le Courrier du Vietnam - 21 septembre 2019