« Ce que nous aurons à la fin du mois, c’est une première liste aussi exhaustive que possible, qui est le fruit d’une compilation de toutes les données disponibles, en collaboration avec la Direction générale de l’administration et le ministère du Travail, de l’Immigration et de la Population » Maintenant que ces documents existent pour l’ensemble du pays, la Commission électorale entend les rendre publics afin que chacun puisse les consulter et que les listes soient régulièrement mises à jour chaque mois. Elle veut être ainsi en mesure de garantir le droit de tous à s’exprimer par le vote en Birmanie, explique le porte-parole.

Depuis fin août 2019, le président de la Commission, U Hla Thein, a saisi toutes les occasions qui s’offraient à lui pour réclamer à l’administration et aux dirigeants du pays que tout soit mis en œuvre pour que le prochain scrutin soit un véritable et incontestable succès, notamment en offrant à tous les citoyens de Birmanie la possibilité de voter. U Hla Thein a ainsi à plusieurs reprises rappelé que pour que ces élections soient crédibles, il fallait qu’elles répondent aux critères internationaux de base, à savoir l’indépendance, l’équipe, la transparence et l’acceptabilité. « Ce n’est qu’ainsi que les résultats exprimeront la volonté du peuple », a-t-il assuré. La Commission électorale de Birmanie va convoquer des élections législatives générales – locales et nationales – pour la fin de l’année 2020 mais elle n’a pas encore précisé leurs dates exactes.

Lepetitjournal.com - 25 septembre 2019