Ce dernier regrette que la présence française dans le royaume soit paradoxalement éclipsée par ce qui fait la notoriété de la France.

“Les galeries commerciales de luxe de Bangkok, avec leurs boutiques de vêtements haut de gamme comme Chanel et Hermès, constituent une véritable publicité pour la présence française en Thaïlande, écrit le site d’information Khaosod. Ce que l’on sait moins, c’est qu’on trouve tout autant de noms français dans les usines thaïlandaises.”

Aux yeux des Thaïlandais, la France se résumerait-elle à une poignée de grandes marques, à sa gastronomie et à la tour Eiffel ? C’est ce que pense l’ambassadeur Jacques Lapouge, pour qui la Thaïlande souffre elle aussi des mêmes stéréotypes. “Nous sommes de magnifiques pays, tous deux prisés comme destination touristique. Nous sommes fiers d’être appréciés pour notre gastronomie et notre langue”, relève le diplomate, interrogé par Khaosod. “Mais nous ne sommes pas seulement un bel endroit.”

300 entreprises françaises

Mais aussi des puissances économiques, insiste l’ambassadeur.

Les Thaïlandais volent sur des avions français, conduisent des voitures équipées de pneus français, portent des lunettes françaises, ont des murs français dans leurs maisons, séjournent dans des hôtels français, prennent des médicaments français, mangent des gâteaux, des yaourts, des pommes, du fromage français, boivent du vin français et portent des sacs à main de luxe français.”

ne présence française qui repose sur l’implantation de quelque 300 entreprises françaises en Thaïlande, dont Michelin, Saint-Gobain, L’Oréal, Accor… Et sur 13 500 expatriés français officiellement enregistrés auprès des autorités consulaires, même si ce chiffre est plutôt estimé entre 30 000 et 40 000 personnes. “Beaucoup travaillent pour ces 300 sociétés françaises mais on compte aussi des enseignants, des entrepreneurs ainsi que des retraités”, note le site, avant d’évoquer également “un grand nombre de mariages entre Français et Thaïlandaises”.

Les relations entre les deux pays remontent à Louis XIV. Il y a 333 ans, en 1686, la cour siamoise avait dépêché une ambassade auprès du Roi-Soleil. Mais ce n’est qu’en 1856 que les deux pays signeront un traité d’amitié et de commerce, précise le site Internet de l’ambassade à Bangkok. “La Thaïlande est historiquement le partenaire le plus ancien de la France en Asie du Sud-Est.”

Khaosod via Courrier International - 2 octobre 2019