Le sud de la Thaïlande est le théâtre d’un conflit méconnu entre population à majorité musulmane et autorités bouddhistes, qui a fait près de 7 000 morts depuis une quinzaine d’années.

Des opposants, dont le très médiatique Thanathorn Juangroongruangkit, chef de file de la jeunesse thaïlandaise, ont tenu un débat public, dans lequel ils ont appelé à un amendement de l’actuelle Constitution pour permettre plus d’autonomie de la région.

Thanatorn n’a pas de lien particulier avec la région troublée du sud, mais il a fait du changement de Constitution son cheval de bataille, pour pouvoir réduire les pouvoirs dévolus à l’armée.

Avec la victoire des anciens militaires aux élections il y a quelques mois, l’étau semble s’être resserré autour des indépendantistes musulmans. Samedi, un juge a tenté de se donner la mort par balle dans une salle de tribunal après avoir reçu des pressions, dit-il, pour condamner de jeunes insurgés.

Par Carol Isoux - Radio France Internationale - 6 octobre 2019