Le rapport d’Angkor Enterprise indique que 1,6 million de touristes internationaux ont acheté des billets pour la visite du temple entre janvier et septembre, soit une diminution de 12 % en glissement annuel, selon le Khmer Times.

Les recettes tirées de la vente de tickets n’ont atteint que 74 millions de dollars, soit une chute de 13 %.

Le porte-parole du ministère du Tourisme, Chuk Chumnor, a déclaré que cet effondrement était en grande partie imputable au nombre relativement faible de Chinois qui visitent la province de Siem Reap. M. Chumnor a par ailleurs établi un lien entre cette baisse et les tensions commerciales qui touchent les États-Unis et la Chine.

« D’une manière générale, les touristes chinois qui visitent Siem Reap appartiennent à la classe moyenne, ce qui signifie que les sommes qu’ils peuvent se permettre de dépenser pour leurs voyages ont été affectées par la guerre commerciale États-Unis–Chine » a-t-il déclaré.

En revanche, le nombre de visiteurs chinois à Phnom Penh et Sihanoukville est en hausse. Ces derniers sont généralement des hommes d’affaires et des investisseurs.

M. Chumnor a noté que le nombre de Sud-Coréens à Siem Reap apparaissait lui aussi en baisse, mais les arrivées sont restées relativement stables pour les touristes originaires d’autres pays. Renouveler l’offre touristique à Angkor et au Cambodge

Mme Chhay Sivlin, présidente de l’Association cambodgienne des agents de voyage, a ajouté qu’en outre, les voisins du Cambodge, en particulier le Vietnam, courtisent de plus en plus les visiteurs chinois et sud-coréens en investissant davantage dans des campagnes de promotion touristique.

« Pour concurrencer le Vietnam, nous devons renforcer la qualité des services dans l’industrie du tourisme. Nous demandons au gouvernement de s’impliquer dans cette amélioration, en commençant par les postes frontaliers », a-t-elle affirmé.

Luu Meng, coprésident du groupe de travail public-privé sur le tourisme, a appelé à la création d’un plus grand nombre de produits touristiques. Il a également prôné des normes plus élevées pour les restaurants et spas traditionnels.

« Le Cambodge devrait renforcer la qualité des services dans les restaurants et les spas traditionnels. Cela contribuera à attirer les touristes étrangers, en particulier ceux des pays occidentaux », a déclaré M. Meng.

« Le nombre de touristes étrangers dans la province de Siem Reap continue de baisser, mais le ministère du Tourisme et le secteur privé travaillent ensemble pour enrayer ce déclin », a-t-il ajouté.

Selon M. Chumnor, les autorités ont élaboré un nouveau schéma directeur pour la mise en place de produits renouvelés dans la province de Siem Reap. Il s’attend en conséquence à une hausse du nombre de touristes étrangers dans le Parc archéologique d’Angkor au cours du dernier trimestre 2019.

Au cours de l’année 2018, Angkor Enterprise avait vendu des billets d’entrée à 2,5 millions de visiteurs internationaux, pour un chiffre d’affaires de 116 millions de dollars.

Par Jira - Siam Actu - 3 octobre 2019