Cette première s’est faite la semaine dernière dans l’état de Mon. La plate-forme, nommée Vital Registration E-Platform, constitue l’un des éléments de la modernisation de l’état et de la fonction publique que la Birmanie cherche à mettre en place. Vital Registration E-Platform relève du projet « Enregistrement des naissances et des décès » mis en place conjointement avec l’Unicef et l’entreprise de télécommunication Telenor.

De nombreux officiels assistaient à cette première, dont U Aye Zan, le Premier ministre de l’état de Mon, et U Tin Myint, le vice-ministre du Bureau du gouvernement de l'Union. Pour le premier cité, « ce système d’enregistrement sur plate-forme numérique est une des clefs de la modernisation de l’état civil de notre pays. Grace au projet ‘Enregistrement des naissances et des décès’, la productivité des services de l’état civil va considérablement augmenter, et ce service public va devenir efficace, efficient et réactif. Une conséquence importante est que dans les maternités, les services de santé de base vont pouvoir plus et mieux se consacrer aux soins car ils auront moins de travail administratif à faire ».

De son côté, U Tin Myint se félicite que l’enregistrement numérique va « limiter la logistique lourde que représentaient la fabrication, le transport, remplissage et le stockage des formulaires. Désormais, l’accès aux documents sera plus simple, tout comme l’archivage et la recherche dans les archives ». Pour June Kunugi, la représentante de l’Unicef en Birmanie, « cette étape est essentielle pour assurer les mêmes droits de base à tous les enfants. Un acte de naissance correct et facilement accessible est le premier des droits de l’enfant, car c’est ce document qui lui ouvre tous ces autres droits de citoyen, comme l’accès à la santé, à l’éducation et à la protection par l’Etat ». Quant à Telenor, son président affirme que l’entreprise participe au projet car « elle croit aux vertus d’une économie numérique forte, facteur d’intégration, de développement et de réduction des inégalités ».

Lepetitjournal.com - 6 octobre 2019