La ligne en forme de U est une caractéristique utilisée sur les cartes chinoises pour illustrer ses revendications sur de vastes étendues de la mer de Chine méridionale riche en ressources, y compris de larges pans de ce que le Vietnam considère comme son plateau continental, où il a octroyé des concessions pétrolières.

La Chine et le Vietnam ont été bloqués dans une impasse de plusieurs mois dans les voies navigables litigieuses après que la Chine a envoyé un navire pour mener une enquête énergétique dans les eaux contrôlées par le Vietnam au début du mois de juillet.

"Nous révoquerons (la licence du film)", a déclaré Ta Quang Dong, vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, cité par le journal Thanh Nien. Le ministère est chargé de la licence et de la censure des films étrangers.

“Abominable”, qui raconte l'histoire d'une fillette chinoise qui découvre un yéti vivant sur son toit, a été produit conjointement par Pearl Studio, basé à Shanghai, et DreamWorks Animation, propriété de Comcast, et a été présenté pour la première fois dans les cinémas vietnamiens le 4 octobre.

Il a été retiré des cinémas dimanche après que les images de la scène avec la carte incriminée aient été largement partagées sur les médias sociaux.

Un porte-parole de CJ CGV Vietnam, la plus grande chaîne de cinéma vietnamienne et une unité du groupe CJ CGV en Corée du Sud, a refusé de commenter.

Un réceptionniste du Centre national du cinéma, géré par l’État à Hanoi, a déclaré que le ministère de la Culture avait émis un ordre enjoignant à tous les cinémas vietnamiens de ne plus montrer le film à cause de la scène cartographique.

Les appels à Nguyen Thu Ha, responsable du département cinéma du ministère de la Culture, sont restés sans réponse lundi.

En août, la police a dispersé une brève manifestation devant l'ambassade de Chine à Hanoi à propos des opérations d'un navire de recherche chinois dans les eaux litigieuses.

Le Vietnam a à plusieurs reprises accusé le navire et ses escortes de violer sa souveraineté et a demandé à la Chine de retirer ses navires de la région.

Par Khanh Vu & Phuong Nguyen - Reuters - 14 octobre 2019