Les groupes français Alstom, Thales et Colas Rail (Bouygues), réunis en consortium, avaient remporté en janvier 2017 un contrat d'un montant total de 265 millions d'euros avec le Hanoi Metropolitan Railway Management Board (MRB) pour fournir un système de métro dans la capitale vietnamienne d'environ 7 millions d'habitants.

Cette ligne 3 s’étendra sur 12,5 kilomètres, comprendra 12 stations et devrait transporter plus de 23.900 passagers par heure et par direction.

Le constructeur ferroviaire doit fournir dix trains, le système de signalisation Urbalis 4001 ainsi que de la fourniture de l’alimentation électrique et de l’équipement du dépôt.

"La ligne 3 occupe une place très importante dans la coopération (entre la France et le Vietnam), c'est une visibilité de la France à Hanoï, une ville qui fait face à beaucoup de défis, notamment dans les transports et la lutte contre la pollution", a souligné auprès de l'AFP l'ambassadeur du Vietnam en France, Thiep Nguyen.

La part d'Alstom dans ce contrat s'élève à près de 190 millions d'euros. Entre 20 et 30 conducteurs vietnamiens devraient venir se former à Valenciennes à partir de l'été prochain.

Lors de la visite de la délégation vietnamienne, Olivier Loison, directeur général d’Alstom pour la Chine et l'Asie de l’Est, et Nguyen Duc Chung, président du Comité populaire de Hanoï et maire de Hanoï, ont signé un protocole d’accord visant "à favoriser d’autres collaborations entre les deux parties en vue de l’installation de nouveaux systèmes dans la capitale vietnamienne", a précisé Alstom dans un communiqué.

Agence France Presse - 26 octobre 2019