Des députés ont demandé aux services d’immigration de durcir les contrôles pour prévenir plus efficacement l’émigration clandestine.

Plusieurs familles de Nghê An et Hà Tinh au Centre craignent que leurs enfants ne se trouvent parmi les victimes. Les autorités de ces deux provinces du Centre ont mis en place des dispositifs pour permettre aux familles de s’informer sur leurs proches, a affirmé Nguyên Dac Vinh, député de Nghê An.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc avait demandé aux ministères de la Police et des Affaires étrangères de coopérer avec les autorités britanniques et belges afin d’identifier les victimes et de mener une enquête sur l’émigration illégale.

Agence Vietnamienne d'Information - 29 octobre 2019