Concernant une scène représentant une carte de la Mer Orientale montrant la ligne en forme de U apparue dans le film d’animation Everest : le petit bonhomme de neige, la vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Trinh Thi Thuy, a déclaré que la cheffe par intérim du Département du cinéma du Vietnam, Nguyên Thi Thu Hà, et le Conseil de classification cinématographique a été sanctionné.

Le ministère a invité le Département du cinéma du Vietnam à demander à ses membres d’élever leur prise de conscience et de rester vigilants sur de telles questions, a-t-elle indiqué.

Sur l’utilisation de manuels scolaires avec une carte avec la “ligne de langue de bœuf” à l’Université de commerce et de technologie de Hanoï (HUBT), le vice-ministre de l’Éducation et de la Formation, Nguyên Huu Dô, a fait savoir que le HUBT a reçu pour instruction d’arrêter l’utilisation des documents, de clarifier qui sont les contrevenants et de les punir conformément à la loi.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Cao Quôc Hung, a mentionné des cas récents où des produits arborant des images de la “ligne de langue de bœuf” étaient importés pour être exposés ou vendus, ce qui, a-t-il déclaré, constituent de graves violations de la loi.

Afin de prévenir des incidents similaires, le ministère de l’Industrie et du Commerce a demandé au ministère des Finances et au ministère des Communications et des Transports d’améliorer la gestion des importations.

Le vice-ministre Cao Quôc Hung a déclaré que tous les produits contenant de telles images seraient rappelés et traités en fonction du niveau d’infractions.

Il a ajouté que, dès le 1er janvier de cette année, le ministère a publié un document exigeant que toutes ses agences et ses unités intensifient le contrôle des activités commerciales dans les domaines sous leur gestion.

Ces derniers temps, les chercheurs ont épinglé l’absurdité et l’illégalité de la prétendue “ligne de langue de bœuf”, une invention de toutes pièces qui consiste en un périmètre délimitant très généreusement les possessions chinoises en Mer Orientale, une artère maritime vitale pour le commerce international.

Agence Vietnamienne d'Information - 6 novembre 2019