M. Wang, qui est président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a notamment inspecté le chantier de construction d'un pont au-dessus du Mékong, qui constitue une étape clé de cette voie ferrée de 414,3 km.

Il a également assisté à un exposé sur la construction du chemin de fer, a rencontré des représentants de l'entreprise chargée des travaux, et a prononcé un discours.

M. Wang a chaleureusement salué le personnel chargé de la construction du chemin de fer Chine-Laos, et a exprimé ses plus sincères remerciements à tous ceux qui ont soutenu la construction de ce chemin de fer.

Selon M. Wang, ce chemin de fer est un projet essentiel à la mise en place du Corridor économique Chine-Laos, et constitue une plateforme capitale pour la construction d'une communauté de destin pour les deux pays.

Saluant l'importance du chemin de fer pour l'amélioration des infrastructures du Laos et le développement économique et social des communautés locales, M. Wang a affirmé que les dirigeants des deux pays attachaient une grande importance à ce chantier, et avaient à différentes occasions formulé des exigences très claires vis-à-vis de ce projet.

M. Wang a appelé tous ceux qui travaillent à la construction de ce chemin de fer à garder à l'esprit son importance stratégique, à donner la priorité à la qualité et à la sécurité, à faire de leur mieux pour améliorer la gestion du projet, à assumer leurs responsabilités sociales, et à faire en sorte que ce projet soit un projet à la fois exemplaire, compétitif et écologique, afin de contribuer à l'amitié Chine-Laos.

Le chemin de fer Chine-Laos est un projet stratégique en termes de convergence entre l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" et les aspirations du Laos à passer du statut de pays enclavé à celui de centre névralgique connecté à toute la région.

La voie ferrée Chine-Laos, qui comportera 198 km de tunnels et 62 km de ponts, ira du poste-frontière Laos-Chine de Boten, dans le nord du Laos, à Vientiane, la capitale du pays. Les trains pourront y circuler à une vitesse de 160 km/h.

Le projet a débuté en décembre 2016, et devrait être achevé et ouvert au trafic en décembre 2021.

Agence Xinhua - 19 novembre 2019