Devant l’école maternelle se tient un vieux châtaignier centenaire, d’où le nom de cet établissement. Fondée il y a six ans, l’école répond en partie au besoin de crèches et écoles maternelles qui sont maintenant rares à Berlin.

Selon Maja Bunk, enseignante de l’école maternelle Ander alten Kastanie, la recherche de l’endroit n’a pas du tout été facile. "Nous avons eu de la chance de trouver ce lieu", a-t-elle indiqué.

Les Vietnamiens en Allemagne veulent que leurs enfants, nés dans ce pays, puissent parler vietnamien. Cette école maternelle est un endroit idéal où ces enfants peuvent à la fois pratiquer l’allemand et le vietnamien. Actuellement, l’école comprend une trentaine d’enseignants et employés, dont sept parlant vietnamien, et environ 70 enfants allemands d’origine vietnamienne et d’autres pays.

"On reçoit souvent des aides matérielles et morales de l’ambassade du Vietnam à Berlin. C’est un précieux encouragement pour nous", a affirmé Beate Schwuchow, directrice de l’école Ander alten Kastanie.

L’école privilégie toujours l’allemand comme langue maternelle des enfants. Le vietnamien est un outil pour les aider à mieux comprendre la culture de leur pays d’origine. Depuis sa fondation, l’école a accueilli plus de 500 enfants, dont 40% d’origine vietnamienne.

Agence Vietnamienne d'Information - 15 décembre 2019