La recherche du passé pour pouvoir avancer est humaine et unanime. Si certains ont la chance de savoir d'où ils viennent, d'autres doivent aller chercher des informations dans les plus vieux souvenirs de leurs familles et François Trinh-Duc le sait bien. À 33 ans, l'ancien joueur de Montpellier, Toulon et désormais le Racing 92 a profité de sa blessure à l'avant-bras pour aller chercher des réponses. Intérieur Sport a pu le suivre dans cette quête d'identité. Mais quelles réponses ? Replonger dans les souvenirs douloureux de ses grands-parents ? Comprendre que ses aînés ont tout lâcher pour donner une meilleure vie ? Oui, mais pas que. Rendre à la terre de ses ancêtres ce que ses parents n'ont jamais pu redonner est aussi un début de catharsis.

Voyage inverse

C'est la Seconde Guerre mondiale et la France a besoin de mains d'oeuvres. Pour cela, les travailleurs étrangers sont réquisitionnés pour alimenter les usines de guerres afin de suppléer. Mais l'histoire ne se finit pas comme ça, la plupart ne repartent pas chez eux, se retrouvent en France sans leurs familles, jusqu'à voir s'installer une guerre entre leur pays d'adoption et celui qui les a vu naître. Leur statut ne sera plus le même désormais.

Le nom "Trinh-Duc" est beaucoup plus commun au nord du Vietnam et c'est là-bas qu'il se rendra en pleine Coupe du monde de rugby, non loin d'ici. En 44, son grand-père, qu'il n'a jamais connu, est parti pour la France et Agen en se faisant passer pour le plus vieux de la famille. Il ne le connaît que par une image sur un bout de papier et quelques paroles sur celui qui a également été résistant.

"Je connais très peu de choses sur ce pays, c'est la premère fois que je viens au Vietnam. Donc c'est une semaine intense pour moi parce que je vais visiter, découvrir, mais je vais me rendre aussi au village de mon grand-père qui a quitté le Vietnam pour venir en France. Je vais retrouver de la famille éloigné qui habite à l'Est de Hanoï dans un petit village", explique-t-il aux enfants du lycée français d'Hô Chi Minh-Ville.

Deux blessures

Il a donc décidé de faire un voyage pour en savoir plus, en pleine rééducation de sa blessure à l'avant-bras. Comme la rééducation d'une blessure physique pouvait en refermer une autre plus profonde. Après avoir passé du temps au lycée français d'Hô Chi Minh-Ville auprès d'enfants, il continue d'alimenter sa curiosité en arpentant le Vietnam jusqu'au village de son grand-père, qu'il n'a jamais connu. Ses parents n'ont jamais entrepris un tel périple et revenir dans la maison de son grand-père a été une émotion forte pour l'enfant de Montpellier.

Aujourd’hui à 13h10 sur @canalplus @InterieurSport avec le demi d’ouverture du @racing92 François Trinh Duc sur les traces de son grand-père vietnamien. - Le reportage est à voir en intégralité sur MyCanal à la rubrique Intérieur Sport.

Par Boukercha Oussama - Lerugbynistere.fr - 30 décembre 2019