Selon l’enquête initiale, au début 2018 à juin 2019, Dinh Van Phu a utilisé ses pages Facebook telles que "Jimy Nguyên", "Vinh Nguyên Jimy", "Nguyên Vinh" ... pour poster des articles, diffuser en direct ou partager des articles, participer à des émissions directes organisées par d'autres personnes pour propager des contenus diffamant le Parti et l'État et appeler à des manifestations et des troubles.

Les émissions directes ont donné les informations dénaturant la situation politique et sociale au Vietnam et les événements historiques du pays dans le but d’inventer et de diffamer l'administration populaire, s'opposer à l'État. Les contenus ont un impact négatif sur les connaissances et les pensées des spectateurs.

En outre, le 10 juin 2018, Dinh Van Phu, Duong Thi Lanh et d’autres personnes domiciliées dans la province de Dak Nông, avaient participé à une manifestation à Hô Chi Minh-Ville pour protester contre la Loi sur la cybersécurité, la Loi sur les zones économiques spéciales…

Dinh Van Phu a dû subir d’une amende administrative de 750.000 dongs pour le rassemblement provoquant des troubles publics. Récemment, Duong Thi Lanh avait été condamné à huit ans de prison par le Tribunal populaire de la province de Dak Nông pour "diffusion d'informations et de documents contre l'État, en vertu de l'article 117 du Code pénal de 2015.

Agence Vietnamienne d'Information - 9 janvier 2020