Selon un rapport de la Police de Hanoï concernant l'autopsie, Le Dinh Kinh mort en tenant une grenade à la main. Certains arrêtés ont déclaré que Lê Dinh Kinh était le chef, qui avait organisé des activités d’opposition au gouvernement et de violation de la loi dans l'affaire à Dông Tâm.

La Police de Hanoï a décidé le 10 janvier d’engager une poursuite pénale pour "meurtre", "détention, usage illicites des armes" et "actes d’opposition commis à l’encontre de personnes exerçant une fonction publique" dans l’affaire de troubles à l’ordre public survenue à Dông Tâm.

Depuis le 31 décembre 2019, certaines unités du ministère de la Défense se coordonnent avec les forces compétentes dans la construction des murs de clôture pour protéger l’aéroport Miêu Môn, à Hanoï, selon un plan prévu.

Durant le processus des travaux, jeudi matin 9 janvier, certaines personnes ont résisté aux forces de l’ordre, utilisé des grenades, des cocktails Molotov et des couteaux de lancer pour attaquer les forces compétentes et personnes exerçant une fonction publique et troubler l’ordre public. Trois policiers se sont sacrifiés, une personne résistant aux forces de l’ordre a trouvé la mort, et une autre a été blessée.

Les forces compétentes ont neutralisé et arrêté les personnes ayant gravement violé la loi, pour des procédures judiciaires appropriées. Actuellement, les unités concernées poursuivent la construction des murs de clôture de l’aéroport Miêu Môn, conformément au plan prévu.

A présent, la situation à Dông Tâm reste stable, toutes les activités des habitants se déroulent normalement.

Agence Vietnamienne d'Information - 10 janvier 2020


La police engage une poursuite dans l’affaire de troubles à l’ordre public à Dông Tâm

La Police de Hanoi a décidé d’engager une poursuite pénale pour "meurtre", "détention, usage illicites des armes" et "actes d’opposition commis à l’encontre de personnes exerçant une fonction publique" dans une affaire de troubles à l’ordre public survenue dans une commune en banlieue de Hanoi.

Cette décision, qui a été transmise au parquet de même niveau, a été promulguée un jour après l’affaire survenue dans la commune de Dông Tâm, district de My Duc, à Hanoi, dans laquelle trois policiers se sont sacrifiés, une personne résistant aux forces de l’ordre a trouvé la mort, et une autre a été blessée.

L’affaire se corse depuis le 31 décembre 2019 quand certaines unités du ministère de la Défense se coordonnent avec les forces compétentes pour construire des murs de clôture pour protéger l’aéroport Miêu Môn, à Hanoi, selon un plan prévu.

Durant le processus des travaux, jeudi matin 9 janvier, certaines personnes ont résisté aux forces de l’ordre, utilisé des grenades, des cocktails Molotov et des couteaux de lancer pour attaquer les forces compétentes et personnes exerçant une fonction publique et troubler l’ordre public.

Les forces compétentes ont neutralisé et arrêté les personnes ayant gravement violé la loi, pour des procédures judiciaires appropriées. Actuellement, les unités concernées poursuivent la construction des murs de clôture de l’aéroport Miêu Môn conformément au plan prévu.

Agence Vietnamienne d'Information - 10 janvier 2020


Les habitants ne doivent pas suivre les allégations mensongères en ligne

L’affaire survenue le 9 janvier dans la commune de Dông Tâm, district de My Duc, Hanoï, a causé de graves conséquences.

L’affaire survenue le 9 janvier dans la commune de Dông Tâm, district de My Duc, Hanoï, a causé de graves conséquences. Le général de brigade Tô An Xo, chef du bureau et porte-parole du ministère de la Police, a accordé le 10 janvier une interview à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA). Selon lui, à l’heure actuelle, la situation générale dans la commune de Dông Tâm est stable. Les activités des habitants locaux sont retournées à la normale. De nombreux habitants aident les forces de Police et des Armées dans la réalisation de leurs missions. La construction des murs de clôture de l’aéroport Mieu Mon se poursuit selon le plan prévu.

Le 9 janvier 2020, la Police de Hanoï a décidé de mettre en instruction l’affaire pénale de meurtre, d’actes d’opposition à l’encontre de personnes exerçant des fonctions publiques, de détention et utilisation illicites d’armes, et de procéder rapidement aux mesures nécessaires selon la loi. La Police de Hanoï a travaillé avec le Parquet populaire municipal pour examiner les lieux du drame. Les forces compétentes ont saisi huit grenades, 38 bouteilles de cocktail Molotov, 20 litres d’essence, 12 tubes de fer pointus, trois boîtes de fusées éclairantes, un pistolet à impulsion électrique, une épée, un marteau. Trois cadres et soldats des forces de Police se sont sacrifiés. Tous les autres cadres et soldats participant à la garantie de la sécurité de la construction des murs de clôture de l’aéroport Miêu Môn sont sains et saufs. Il a réaffirmé le point de vue du ministère de la Police, selon lequel tout le monde est égal devant la loi ; les droits de l'homme et des citoyens sont reconnus, respectés, protégés et garantis conformément à la Constitution et aux lois.

En même temps, tous les actes violant la loi au Vietnam doivent faire l’objet d’une enquête et être strictement punie conformément aux dispositions légales du pays. Le ministère de la Police continue de demander à la police de Hanoï de collaborer étroitement avec le Parquet populaire de la ville pour poursuivre rapidement les procédures, collecter des documents et preuves nécessaires de l’affaire. En outre, le ministère de la Police mettra en œuvre des politiques en faveur des polices sacrifiées et de leurs familles. Il lancera également le mouvement d’émulation pour étudier et suivre l'exemple courageux de ces derniers au sein des forces de police, a-t-il fait savoir.

Via le travail pour saisir la situation, le ministère de la Police a détecté de fausses informations sur l’affaire de troubles à l’ordre public dans la commune de Dông Tâm, sur les réseaux sociaux et certains journaux étrangers, provoquant la confusion du public et en même temps profitant de l’affaire pour inciter les habitants à s’opposer au Parti et à l’État, causant la division de la grande unité de toute la nation.

Le ministère de la Police recommande aux habitants de ne pas croire ou écouter la propagande ou les allégations mensongères, en particulier sur les sites de réseaux sociaux. Le ministère de la Police va publier à temps toutes les informations pertinentes pour la population de tout le pays pour que les habitants puissent les connaître et accompagner les forces de sécurité publique populaire dans la lutte contre la criminalité, l’assurance de la sécurité, l'ordre et et une vie sûre, saine et heureuse des habitants.

Agence Vietnamienne d'Information - 10 janvier 2020