Khanh Chan, 39 ans, également connu sous le nom de Nguyên Ngoc Khanh, faisait partie d'un réseau international de traite des êtres humains, faisant passer clandestinement des personnes du Vietnam vers les pays dans l’Union européenne (UE) entre 2015 et 2017.

En septembre dernier, Khanh Chan a été condamné en son absence à huit ans de prison par un tribunal de Paris après avoir été reconnu coupable de trafic des êtres humains.

Les employés de la NCA l'ont retrouvé à une adresse à Bexhill-on-Sea, une ville au Sud-Est de l'Angleterre, dans le Sussex de l'Est.

Un mandat d'arrêt européen a été émis et Khanh Chan a été placé en garde à vue en droit français. Une procédure judiciaire a commencé à l'extrader vers la France pour qu’il y purge sa peine.

Steve Reynolds, chef des opérations de la criminalité organisée de la NCA, a déclaré que Khanh Chan était un acteur important d'un réseau international de traite des êtres humains à travers le monde.

Le 23 octobre dernier, la police britannique avait découvert 39 Vietnamiens retrouvées mortes dans un camion frigorifique au sein d'une zone industrielle de Grays, dans l'Essex, à une trentaine de kilomètres à l'est de Londres.

Agence Vietnamienne d'Informatique - 18 janvier 2020