Le Vietnam n’a connu jusqu’à dimanche 19 janvier aucun cas d’infection par le nouveau coronavirus (nCoV) signalé par la Chine et la Thaïlande, selon l’agence coordonnatrice du Département de la santé préventive du ministère de la Santé.

l a déclaré le 14 janvier que le système de surveillance des maladies infectieuses avait découvert deux ressortissants chinois de la ville de Wuhan présentant des symptômes de fièvre à l’aéroport international de Dà Nang.

Les deux ont été isolés et placés sous étroite surveillance. Des échantillons prélevés sur eux ont été envoyés pour analyse à l’Institut Pasteur de la ville de Nha Trang. Mais les analyses ont finalement montré qu’ils n’étaient pas porteurs du virus.

Le secteur de la santé a appelé à prendre des mesures pour empêcher la pneumonie aiguë causée par un nouveau coronavirus (nCoV) d’entrer au Vietnam et se préparer à y faire face si des infections sont signalées.

Le comité de pilotage de la prévention et du contrôle des maladies dangereuses et émergentes relevant du ministère de la Santé a tenu une réunion urgente le 15 janvier à Hanoi pour discuter des mesures à prendre pour faire face à cette maladie.

Le vice-ministre de la Santé, Dô Xuân Tuyên a déclaré que le Vietnam n’avait enregistré aucun cas d’infection. Cependant, l’entrée de cette maladie dans le pays est tout à fait probable car le Vietnam a des activités commerciales et touristiques régulières avec la Chine.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué mardi 14 janvier qu’elle suivait de près le nouveau coronavirus signalé par la Chine et la Thaïlande mais qu’il n’était pas prévu dans l’immédiat de convoquer un comité d’urgence.

La Thaïlande a annoncé avoir découvert un deuxième cas d’infection au nouveau coronavirus, vendredi 17 janvier les autorités, qui ont intensifié les contrôles de voyageurs en provenance de Chine avant les vacances du Nouvel An lunaire.

La dernière personne dépistée avec la maladie, vient de la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, qui a signalé 41 cas de pneumonie potentiellement liés au nouveau type de virus, avec deux décès jusqu’ici, alors que les hôpitaux du monde entier se démènent pour se prémunir contre toute propagation.

La Thaïlande avait fait savoir lundi 13 janvier qu’elle avait dépisté une souche du coronavirus sur une femme chinoise de 61 ans. Il s’agissait alors de la première détection du virus en dehors de la Chine.

Le Japon a signalé son premier cas d’infection jeudi 16 janvier, après le retour d’un Japonais de Wuhan, connu pour ses lacs pittoresques.

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient et le syndrome respiratoire aigu sévère. Un nouveau coronavirus est une nouvelle souche qui n’a pas été identifiée auparavant chez l’homme.

Les coronavirus sont transmis entre les animaux et les humains. Plusieurs coronavirus connus circulent chez des animaux qui n’ont pas encore infecté l’homme.

Les signes d’infection courants comprennent les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Les recommandations standard pour prévenir la propagation des infections comprennent le lavage régulier des mains, la couverture de la bouche et du nez lors de la toux et des éternuements, la cuisson complète de la viande et des œufs.

Agence Vietnamienne d'Information - 19 janvier 2020