Le classement de la Thaïlande sur l’indice de perception de la corruption de « Transparency International » a reculé de deux places par rapport à il y a un an, selon le dernier rapport de l’organisation publié jeudi.

La Thaïlande se classe désormais au 101e rang des pays les plus corrompus au monde selon la perception des gens et hommes d’affaires interrogés par Transparency International.

Bien que la Thaïlande ait perdu deux places dans le classement 2019, son score global reste le même à 36 sur 100 sur l’échelle de l’indice de corruption (un score de zéro représentant le maximum de corruption et 100 le pays le moins corrompu).

Cela place la Thaïlande au-dessus de pays comme l’Albanie et le Brésil, mais au-dessous du Pérou et d’autres pays de l’Asean comme le Vietnam, la Malaisie, l’Indonésie et Singapour.

Singapour (85) est le pays le moins corrompu en Asie du Sud-Est, tandis que le Cambodge est le pays le plus corrompu avec un score de 20 seulement.

La Thaïlande n’a jamais obtenu un score supérieur à 38 sur l’échelle de l’indice, ce résultat a été atteint en 2015 un an après le coup d’État militaire.

La Thaïlande conserve le même index de corruption qu’en 2018 (36) mais chute de deux places dans le classement de 2019.

Sous le dernier gouvernement démocratique incontesté de la Thaïlande en 2013, le gouvernement n’avait obtenu que 35 sur l’échelle de l’indice mais était mieux, classé en tant que 85e pays le plus corrompu.

Thailande-fr.com - 24 janvier 2020