Le premier malade à avoir contracté le virus sur le sol thaïlandais est un chauffeur de taxi, a déclaré Tanarak Pipat, directeur adjoint du Département du contrôle des maladies.

"(Il) ... n'a pas voyagé en Chine, et il est probable qu'il ait été infecté (par) un voyageur malade en provenance de Chine", a déclaré Tanarak Pipat.

Les autorités ont effectué des analyses sur 13 personnes avec lesquelles le chauffeur de taxi thaïlandais est entré en contact - dont trois membres de sa famille. Elles ont indiqué que jusqu’ici aucun d'entre eux n'avait été testé positif pour le coronavirus.

"Le risque global d'infection en Thaïlande reste faible, mais les gens doivent prendre des précautions pour se protéger", a souligné le directeur adjoint du Département du contrôle des maladies.

Les autorités sanitaires thaïlandaises ont exhorté le public à porter des masques faciaux, à se laver régulièrement les mains et à être vigilant en public, en particulier dans les zones fréquentées par les touristes.

Le chauffeur de taxi fait partie des cinq nouveaux cas de coronavirus confirmés vendredi en Thaïlande.

Sept des 19 malades du coronavirus signalés depuis la mi-janvier en Thaïlande se sont rétablis et sont rentrés chez eux tandis que 12 sont toujours traités dans des hôpitaux. Tous les cas sauf deux sont des touristes chinois visitant le pays, ont rappelé les autorités sanitaires. Des deux Thaïlandais malades, l’un est une femme ayant voyagé à Wuhan durant les fêtes de fin d’année.

La Thaïlande prévoit d'envoyer un avion de la compagnie Thai AirAsia de 180 places pour rapatrier 161 Thaïlandais bloqués à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus qui a tué plus de 200 personnes en Chine.

"Nous n'avons pas encore reçu de confirmation des autorités chinoises sur le moment où notre avion pourra aller chercher les Thaïlandais bloqués, mais ce doit être une question de jours", a déclaré à Reuters Narumon Pinyosinwat, la porte-parole du gouvernement.

La grande majorité des quelque 11.781 cas identifiés, près de 99% du total, sont en Chine, principalement dans et autour de Wuhan, et les autorités sanitaires du monde entier sont mobilisées pour empêcher l'infection de se propager.

Au moins neuf cas de transmission interhumaine ont été confirmées dans cinq pays en dehors de la Chine: aux États-Unis, en Allemagne, au Japon et en Thaïlande.

Lepetitjournal.com - 2 Février 2020