À ses yeux, leur comportement est irresponsable et fait courir des risques à leur entourage.

“Les Occidentaux qui ne portent pas de masques doivent être renvoyés de Thaïlande” - Anutin Charnvirakul, Ministre thaïlandais de la Santé

En Thaïlande, le tourisme contribue pour près de 20 % au PIB. Et, en 2019, les Chinois, avec quelque 10 millions de visiteurs dans le royaume, ont représenté un quart des arrivées. C’est peu dire donc que l’épidémie actuelle due au nouveau coronavirus, qui a d’ores et déjà entraîné des suppressions en cascade de vols à destination ou en provenance de Chine, fait planer une lourde menace sur l’économie thaïlandaise.

D’où, peut-être, l’agacement vendredi 7 février d’Anutin Charnvirakul. Alors qu’il distribuait des masques de protection dans une station du métro aérien du centre de Bangkok, le ministre de la Santé s’en est vertement pris aux touristes occidentaux qui refusent d’en porter. “Nous leur en proposons et ils refusent. Ils doivent être renvoyés de Thaïlande”, s’est emporté le ministre, employant, selon le site Khao Sod, “un vocabulaire à connotation raciste”. “Les Chinois, les Asiatiques, ils prennent tous ces masques mais ces ai-Européens… c’est incroyable”, a renchéri le ministre, employant un préfixe méprisant. Un peu plus tard, il se serait excusé sur Facebook pour avoir perdu son sang-froid.

La Thaïlande a fait état de 25 personnes infectées par le nouveau coronavirus, dont neuf ayant guéri. En temps normal, un grand nombre de Thaïlandais, comme un peu partout en Asie, portent ce genre de masques. Désormais, dans les rues et transports du pays, les visages découverts sont rares, même si l’Organisation mondiale de la santé a précisé que ces accessoires ne sont recommandés que pour les personnes présentant des troubles respiratoires et le personnel médical s’occupant de patients contaminés.

Par Anutin Charnvirakul - Khao Sod,via Courrier International - 7 février 2020